Un programme :

Une Europe sociale

 Nos adversaires politiques au Nord du pays le martèlent à l’envi: l’immigration mettrait en péril l’Etat providence et l’état des finances publiques.

Pourtant, toutes les études démontrent le contraire. Le journal L’Echo en dresse un inventaire édifiant. L’immigration ne plombe pas les comptes publics.

Il faut organiser la lutte contre ces slogans et fakenews grâce à la déconstruction des discours de repli sur soi…

Dans ce contexte de prolifération des raccourcis, il est indispensable de mettre en place des verrous démocratiques assurant la pérennité des droits fondamentaux et des libertés publiques au sein de l’Europe.

C’est à la fois indispensable pour garantir la santé démocratique de nos sociétés, mais également pour résoudre d’autres défis majeurs comme celui du financement des pensions…

L’Europe doit devenir un vecteur de promotion d’un modèle de société ouverte et inclusive.

En votant BOUSETTA 3e à l’EUROPE sur la liste PS le 26 mai prochain, vous votez pour ce projet.

Voir l’article de l’Echo du 11 mai 2019